DU NOUVEAU !

Saint-Séverin "Municipalité amie des aînés".

 

INCITATIF QUARTIER RÉSIDENTIEL

La municipalité paie les frais de forage du puits, valeur approximative de 5000$.

De magnifiques terrains variant de 19000 pi2 à 57000 pi2!

16000$ à 20000$

WOW!

 

POURQUOI ON AIME VIVRE À SAINT-SÉVERIN?

Écoutez la bande audio ci-bas!!!

Pourquoi ils aiment leur village  

 

RESTO CHEZ MÉO

Délicieux et accueillant!

Louis-Guillaume et son équipe vous attendent!

Resto et salle pour groupes de 40 personnes.

Info et réservation: (418) 426-1107

 

 PLAN DU SITE 
Page précédente
Place à la culture

 

 

   

LE FESTIVAL DU FILM DE SAINT-SÉVERIN EN BEAUCE 2013 : Des cinéphiles heureux et comblés!

Les mines étaient réjouies en cette neuvième édition du Festival du film de Saint-Séverin en Beauce, qui accueillait, du 3 au 6 octobre dernier, 1800 adeptes du cinéma d’auteur.


La comédienne Louise Latraverse, amie et porte-parole du Festival depuis sept ans, a excellé une fois de plus dans son rôle de présidente d’honneur, sous le thème récurent de  Un cinéma qui nous regarde. Fiers de l’appréciation des festivaliers pour une programmation diversifiée et d’une grande qualité, les organisateurs voient manifestement le Festival d’ores et déjà sur ses rails et croit de plus en plus en sa pérennité.

Fidèle à sa mission de présenter du cinéma teinté d’une coloration humaniste, la programmation 2013 abordait à travers ses 22 projections de documentaires, films de fiction, courts métrages et films d’animation, des thèmes qui parlent de la vie ordinaire dans ses différentes déclinaisons : la famille comme on la rêve, la difficulté d’être jeune, le bonheur d’être vieux, l’autochtonie à la recherche d’elle-même, la vie à la ferme et dans le pré, la prison au sens propre et au figuré ( voir www.festivalcineseverin.org pour la programmation complète).

Chaque film était accompagné du réalisateur, comédien/ne ou protagoniste, et devint ainsi une occasion unique de rencontre et d’échange entre cinéphiles et artisans du cinéma. Ainsi, les cinéphiles ont pu échanger avec M. Gérard Poirier, un de nos très grands comédiens, suite à la projection du court métrage Henry, d’Yan England, et du documentaire Huguette Oligny – Le goût de vivre, de Pascal Gélinas, lui aussi présent. Ces échanges ont été appréciés tant du public que des invités et ont enrichi l’expérience cinématographique proposée par le Festival.

Toutes les projections on eu lieu dans l’église patrimoniale de Saint-Séverin où les cinéphiles festivaliers ont visionné les 22 films inscrits au programme. En tenant compte des participants à la très spéciale visite du cimetière du dimanche matin, des visiteurs du mini salon des collectionneurs, de l’exposition de dessins d’enfants, des convives au bistro et de la fréquentation du bar, ils sont au-delà de 2000 à avoir pris le pouls de Saint-Séverin en cette 9e édition du Festival du film.
 
Merci à nos commanditaires majeurs

Municipalité de Saint-Séverin, Ministère de la Culture et des Communications, Madame Agnès Maltais, ministre des régions Québec Chaudière-Appalaches, Caisse Desjardins de la Nouvelle Beauce. Cliche Auto Ford de Vallée Jonction, Domaine à l’Héritage de même qu’à tous les autres commanditaires.


  La programmation complète peut être consultée sur le site du Festival au http://www.festivalcineseverin.org

    

 

 

Fenêtre sur l’artiste, Lyse Marsan

au Musée Marius-Barbeau 

La peinture fascine beaucoup de gens, et il ne s’agit pas exclusivement d’experts et de gens du milieu. La population en général s’y intéresse de plus en plus. À l’occasion, il est nécessaire que les plus connaissants guident le visiteur vers des pistes conduisant à la compréhension de la démarche de l’artiste. S’il est important pour un artiste de demeurer à proximité de lui-même, il est tout aussi crucial que son langage atteigne le spectateur.

Comment peut-on définir l’œuvre de Lyse Marsan? Il faut comprendre qu’il y a un fil conducteur qui unit ses diverses explorations au fil des ans. « Je travaille par périodes, selon la pulsion du moment, en me laissant porter par la vie et ce qui m’entoure. Chaque période dure le temps qu’elle doit durer» explique Mme Marsan.

Ses compétences sont vites reconnues puisque les distinctions ne tarderont pas à venir. Elle remporte ainsi des prix de la ville de Charlesbourg et une mention du jury au Grand concours national des arts visuels du Cercle des artistes peintres et sculpteurs du Québec. Au plan international, Lyse Marsan prend aussi sa place en exposant ses oeuvres dans divers pays : Pologne et France où elle décroche un 3ième prix en peinture. Puis en 1997-1998, elle participe à une exposition itinérante dans 13 villes de Belgique. Elle exposera ensuite à la Biennale de la Société nationale des Beaux-Arts de la France ou elle obtiendra la médaille d’or du «Mérite et Dévouement Français au titre des arts». Le tableau primé lors de cet événement, intitulé Traces XV, doit être absolument vu lors de votre visite au Musée Marius-Barbeau. Quel cheminement pour une artiste qui conserve une grande simplicité et une ouverture à la vie et ce qui peut en être retiré.

Les médiums que l’artiste privilégie sont l’acrylique, les huiles, les encres, les pastels, les fibres naturelles, les pigments purs, les poudres métallisées, la feuille d’or, les fossiles et les empâtements. Cette diversité fait de ses tableaux des œuvres originales et exceptionnelles. Rencontrer cette artiste et voir ses tableaux, c’est s’imprégner de sa générosité et de son dynamisme.

Johanne Lessard
Directrice du Musée Marius-Barbeau

 
Festival du film de Saint-Séverin
Domaine à l
Rôle d
Comité de citoyens engagés
Destination Beauce
Événements
Noël d'autrefois
Transport collectif de Beauce
Maison des Jeunes
Fleurons du Québec
Votre maison, Notre patrimoine!